IMAGES


Horaires : 9h-19h.
Lieu : De l'écluse de la Villette au pont de la Grange aux Belles

Nom : Delphine Gamblin
Ville : Montreuil
Née en 1968
@: dg@delphine-gamblin.com
Formation : photo, communication

Principales publications : articles parus dans Réponses photo, Images magazine, Réflex numérique, DS, Biba, Photo magazine.

Principales expositions :
Festival International de la photographie (Arles, 2004)
La Fnac (Paris, 2004)
Galerie EGP (Paris, 2004).

Préoccupations :
L'environnement, la bioclimatique.

Qu'est ce que l'architecture vive pour vous ?
L'architecture vive est une architecture qui raisonne avec son environnement. Elle se doit de s'intégrer au lieu et non l'inverse. C'est une architecture qui vit avec son temps et dans le temps. Elle doit avoir un passé (le lieu), un présent (sa créativité), un futur (son identité). Elle se doit de susciter une réaction de la part du spectateur, l'architecture vive n'a pas pour vocation de rester neutre ; elle doit marquer les esprits par sa créativité.

Comment s'inscrit cette installation dans votre parcours personnel ?
Mon installation photographique est le prolongement de l'idée directrice de mon travail photographique : Infrastructure et Nature, l'équilibre existe t-il ?
L'environnement urbain est assailli par une pollution visuelle comme l'affichage publicitaire, les barrières de chantier, les diverses signalisations, les véhicules et des architectures floues sans cohérence.
Mon projet est de tenter de donner à nouveau un sens à la ville. Démontrer que dans le désordre, un certain équilibre peut parfois exister, un lieu, une perspective peuvent parfois se révéler intéressants et qu'il serait dommage de passer à côté sans les voir. Mes photos autour du Canal ont ainsi pour but de permettre au spectateur urbain de s'arrêter et de regarder autrement sa ville. C'est là toute la raison de mon travail photographique.

Le projet
Pour attester des images de la ville, certains panneaux publicitaires sur les berges du canal sont couverts par des tirages de très grand format de photographies prises à l'endroit même de leur implantantion. Ces grandes images fixes contrastent avec l'aspect fugace et mouvant de l'eau et des nuages qui s'y reflètent. Ce décalage invite le promeneur à un autre regard, une prise de conscience, sur son environnement r é e l .
Avec le soutien de Epson, Isermatic et Technosphère